Zoom sur le musée Bernard Buffet à Higashino au Japon

Publié le : 13 décembre 20197 mins de lecture
Bernard Buffet, peintre expressionniste français, a eu l’honneur de se faire octroyer un musée exclusivement en son nom dans le pays occidental du Japon. Sa passion et sa fascination pour les cultures de ce Pays du Soleil levant répondaient sans doute aux attentes des passionnés d’Art japonais. Mais le plus ébahi par son talon et ses œuvres a été Kiichiro Okano, un grand banquier japonais. C’était le coup de foudre réciproque entre les deux hommes. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’il a réalisé une galerie d’art uniquement dédiée aux toiles du peintre français. Ce musée se trouve à Surugadaire ou plus précisément à Higashino au Japon.

 

Pourquoi un musée pour Bernard Buffet ?

Bernard Buffet n’est pas seulement un artiste peintre, mais est aussi un dessinateur et lithographe expressionniste français. Il a réalisé des peintures de personnage, de figures, d’animaux, de natures mortes et bien d’autres encore dont l’inspiration était tirée des cultures japonaises. Ses œuvres ont été exposées dans le monde entier, mais le Japon a eu l’honneur de les admirer plusieurs fois. Il faut dire qu’entre Bernard Buffet et les Japonais c’est toute une histoire d’amour. Il semble normal que son musée y soit implanté.

Ceci étant, le principal original de cet établissement artistique au Japon est sa relation particulière avec le banquier japonais Kiichiro Okano. Ce dernier, pouvant être considéré comme le premier fan de l’artiste peintre, ayant collectionné le plus grand nombre d’œuvres de Bernard Buffet afin de les exposer.

Bernard Buffet : un grand peintre expressionniste

Bernard buffet est qualifié d’expressionniste grâce à l’émotion que ses toiles inspirent aux spectateurs. L’expressionnisme est une expression qui désigne un système de projection de la subjectivité en une réalité déformée afin d’aspirer chez les spectateurs de l’émotion. Et c’est exactement ce qu’on peut ressentir à travers les tableaux de Bernard Buffet.

L’ouverture du musée Bernard Buffet à Higashino

Malgré sa nationalité française, Bernard Buffet n’a organisé que de rares rétrospectives à Paris. En fait, durant ses 57 années de peinture, il n’en a organisé que 5 en France. Par contre, il est l’un des plus rares artistes peintres à avoir eu une galerie d’art de son vivant. Il a été réalisé par Kiichiro Okano et inauguré en grande pompe le 25 novembre 1973. Le banquier japonais a découvert le peintre en 1963, lors de sa rétrospective au musée d’Art moderne de Kyoto et à Tokyo.

Lors de l’inauguration de la galerie, l’artiste peintre était absent, car il appréhendait, disait son fils, le jugement des autres. On peut formellement se poser des questions quant à cette absence mystérieuse, alors qu’il s’était rendu au pays du Soleil levant plusieurs fois. Ce pays qui lui inspirait pourtant plusieurs tableaux, dont la fameuse série sur les Kabuki et les Sumo exposée au musée.

Ceci étant, il a fortement regretté cette absence les années qui ont suivies. On peut dire que Bernard Buffet peut se vanter d’être l’un des rares artistes français à s’être vu dédier un musée de son vivant.

Il faut savoir que c’est le seul établissement artistique à détenir plusieurs œuvres du peintre expressionniste dans le monde entier. En effet, le musée au Japon présente la plus vaste et la plus complète des toiles du peintre. Il détient environ 2000 de ses toiles originales.

D’ailleurs, c’est l’unique galerie au monde qui dédie exclusivement ses expositions aux œuvres de l’artiste Bernard Buffet. On peut y découvrir et contempler ses peintures mixtes, aquarelles, sculptures, dessins, gravures, ainsi que ses lithographies.

Le musée se trouve dans la commune de Nagaizumi. Il a d’abord fait l’objet d’une extension en 1988 puis de travaux de rénovation pendant toute l’année de 2012. Il a, par ailleurs, réouvert ses portes le 22 avril 2013 à l’occasion du 40e anniversaire de la galerie.

On peut retrouver au musée de Surugadaire les dires de Bernard buffet inscrit comme suit : « la peinture, on ne le voit pas, on ne l’analyse pas, on la sent ».

Bernard Buffet et le Japon

On peut voir dans les œuvres du peintre un style épuisé et incisif avec une technique visant à mettre en évidence les traditions japonaises de l’estampe. En réalité, non seulement les Japonais apprécient les toiles de l’artiste, mais ce dernier a aussi une passion particulière pour le Japon et ses cultures. Le peintre a en effet, effectué plusieurs voyages au Japon. Il a puisé son inspiration pour un certain nombre de ses tableaux de l’archipel nippon. Il s’agit de ses œuvres sur le Suno et les Kubuki.

Après la mort de Bernard Buffet

Le peintre est décédé le 4 octobre 1999. Ses cendres ont été dispersées dans le jardin du musée au Japon. On peut admirer dans son parc, deux sculptures de Bernard Buffet en scarabée et en papillon. Après sa mort, sa femme Annabelle Schowb a envoyé au musée un tableau intitulé « Vive la mort ». Aujourd’hui, le musée est dirigé par sa fille.

La notoriété de Bernard Buffet en Asie

La plupart des amateurs d’art japonais ont une forte appréciation des œuvres du peintre français. D’ailleurs, il a réalisé plusieurs expositions rétrospectives au Japon. En 1963, le peintre expressionniste a exposé ses œuvres au musée d’art moderne de Kyoto et Tokyo. Il a par la suite exposé ses toiles au musée Odakyu de Tokyo deux fois. C’est à cause de sa popularité dans ce pays du soleil levant qu’il a eu droit à un musée exclusif pour ses toiles.