Lithographie et signature de Bernard Buffet : quelques mots …

originales de Bernard-Buffet

Publié le : 19 avril 20163 mins de lecture
La lithographie et Bernard Buffet

La lithographie est un procédé de reproduction, c’est une technique de création à part entière, et Bernard Buffet par exemple l’a utilisé à plusieurs reprises. C’est un procédé artisanal : chaque couleur correspond à une plaque de zinc ou de cuivre, et par passages successifs de la feuille de papier sur ces différentes plaques, on obtient une œuvre originale et définitive.

On parle souvent de lithographies en 5,6, 7, 8 couleurs, ce qui correspond à autant de plaques. Ensuite, après ce travail de passages, l’œuvre est signée autographe par l’artiste, au crayon, puis elle est numérotée.

S’il est décidé par exemple, pour Bernard Buffet, d’un tirage à 150 exemplaires, sur lesquels s’ajoutent en général 30 épreuves d’artiste (l’épreuve d’artiste étant strictement la même planche que le tirage initial), ce qui fait donc 180 tirages dont 150 numérotés de 1 à 150 et les 30 autres généralement numérotés en chiffres romains.

Les autres supports de l’artiste

Bernard Buffet est peintre, graveur, lithographe : il a également fait des peintures à l’huile et des techniques mixtes (base de crayon le plus souvent, avec de l’encre de Chine et de l’aquarelle). Il a fait certaines sculptures dont quelques-unes se trouvent au musée Bernard Buffet au Japon et d’autres sur la place de la mairie à Tourtour dans le Var, ville dans laquelle il a eu sa dernière demeure.

La signature de l’artiste

Un élément tout à fait caractéristique de l’œuvre de Bernard Buffet : c’est la signature. On s’aperçoit, a contrario de beaucoup d’artistes qui signent en petit en bas de leur tableau, que chez Bernard Buffet, la date et la signature de l’artiste sont dans l’œuvre, font partie de la composition du tableau. Très peu d’artistes utilisent à la fois la date de leur création et leur signature pour équilibrer leur œuvre.